Me voici - Jonathan Safran Foer

28 août 2018, Commentaires 0

ME VOICI Me voici –  Jonathan Safran Foer
Avis littéraire : Guy Cardineau
Il s’agit d’un gros roman de 740 pages qui, pour au moins les 200 premières pages, m’a complètement désorienté au point d’envisager d’en arrêter la lecture. ça part dans tous les sens. Petit à petit l’histoire prend forme ainsi que les personnages. L’histoire ? celle d’un couple new-yorkais juif, elle architecte, lui écrivain de scénario, qui à leur insu passent d’une relation d’amants à celle de « seulement » parents de trois enfants. Le contexte ? un tremblement de terre en Israel avec l’angoisse que les pays arabes n’en profitent pour l’occuper. Les tempéraments ? ceux de juifs non confessionnels, de juifs engagés en Israel, de juifs ayant vécu les tortures, l’émigration, etc.  Tout est émotionnel. Tout s’analyse, se dit, s’interroge, etc.
Au final un roman riche où chacun va vers un Soi qu’il a manifestement à découvrir.
Ce roman m’a rappelé la phrase suivante de Erri De Luca dans « Un nuage comme tapis » : « Dieu a dit une chose, j’en ai entendu deux, annonce  le psaume 62……. » c’est typiquement le style des dialogues de ce roman. Il m’évoque également Claire Marin « Peut-on créer par la rupture amoureuse une existence radicalement neuve? «
S’accrocher, si besoin est, à lire les 200 premières pages, la récompense est au bout !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *